Bilan de compétence


Auto-entredonneur

Projet :

Travaille sur le concept d’extension du temps libre en milieu humain. En bonne voie !

Se rallie à l'idée (pour l'instant) que travailler est une activité utile et nécessaire... pour continuer à maintenir les systèmes féodaux en activité. 

Très organisé (sur le papier uniquement…)

Aime avoir les coudées franches

Dit tout ce qu’il fait, mais la réciproque ne se vérifie pas (fort heureusement)

Est capable d'écouter son voisin sans l'interrompre

Est capable d'apprécier la transmission des anciens et des nouveaux

(en construction) Sait : faire du ciment, faire du pisé, tricoter, manger, respirer, compter, calculer, plonger, écrire, conduire tous types de véhicules merestres et terrestres, calligraphier (utilisation de l'onciale principalement), retenir des choses dans sa tête, déplacer et porter des meubles, manipuler, peindre, dessiner, raboter, tisser, potager, cultiver, pointer, tirer, couper, tailler, regarder dans le vide, tourner les pages d'un livre, courir (lorsque nécessaire), marcher, déambuler dans les rues de la cité, chercher, trouver, jouer de la trompette, jouer aux cartes, s'occuper d'un rien, parler les langues étrangères (avec les mains), s'étonner...  

N'apprécie pas qu’on l’enfume, et pourtant apprécie les lieux enfumés et tout ce qui va avec…

Ignore les contraintes lorsqu'elles sont imposées... Mais est conscient que l'imposition des masses mains sur les douleurs est nécessaire.

Souvent l’esprit embrumé le matin… le midi… et le soir… Données non disponibles la nuit.

Considère qu’à tout moment, tout peut changer et que finalement ce n’est pas si mal... et que ça donne un peu d'espoir... et que, comme l'on dit par chez nous :

l'espoir rend ivre !


Finalement, ce n'est pas si grave et encore moins sérieux !