mardi 14 février 2017

Les enfants du Cap, Michèle Rowe

Persy est une jeune fliquette issue de la majorité historique devenue minorité majoritaire du moment, après être passée par divers stades imposés par des minorités migrantes importées. Un sujet complexe qui, malgré les efforts qui ont été fournis ces derniers temps pour régulariser la situation, a du mal à se stabiliser.  
Donc, la demoiselle fait son boulot honnêtement. Elle vit chez l'habitant familial, ressasse inlassablement des souvenirs opaques de son enfance et aimerait bien prendre l'ascenseur social de 8 heures treize. Malheureusement pour elle (?) Persy est une femme. Et sur ce point, rien de négociable.  On aurait pu croire à un moment que les choses pouvaient changer, juste une fois, lorsqu'un homme est retrouvé mort sur une des plages du Cap. Et tout le monde se met à y croire (y compris la Direction). La chance de sa vie. Mais non, c'est un de ses collègues qui prend la main. Et l'enquête pédale allègrement dans la vase. Rapidement on se rend compte que la progression va être poussive et que l'assassin (e) n'est pas près d'être retrouvé. Et la forcément on pense aux impôts, aux trous diverzévariés. Un grand moment de solitude s'installe...

- Tu vas pas annuler ton voyage au dernier moment, bl∆d ? 
- Ah oui ? et pourquoi pas !
- Parce que ça ne se fait pas !

Dès l'atterrissage la vie du coin est décrite et décortiquée sous tous ses angles, enfin côtés qui piquent. On marche à pas feutrés dans les bidonvilles du Cap. On apprend les rudiments de la langue de la région. Des histoires glauques et nauséeuses sont rapportées. Un pays où les hommes n'hésitent pas à frapper leurs femmes et ensuite, picoler. Ou l'inverse... Et qui n'hésitent pas à exclure, insulter et rabaisser... Heureusement les femmes se serrent les coudes... 
Tout n'est bien sûr que malentendus pour nous zôt poches de sang. S'emmêlé(e)s depuis la nuit des temps. Quelle idée de vouloir sauver les crapauds léopards et s'obstiner à enfouir au plus profond des puits les âmes qui remontent sans répit à la surface du sol pour étancher les soifs. 
Un dossier pour la les bonnes causes. On se lave les mains régulièrement. On trahit en interne. On nostalgie. On ravale ses sanglots, on fait de la promo familiale (un peu trop ?...) On référence Djuna Barnès, Rimbaud, Kojak, Colombo, Chester Himes, James Mc Clure et l'inspecteur Zondo.
Les thèmes en vrac : des combats de chiens, des projets immobiliers, du tourisme, des courses poursuites, de l'engagement écologique, idéologique, des gens qui embêtent les enfants, des gens qui prennent des substances illégales, des gens qui manipulent, des gens qui se rabibochent, des mères, des fils, des pères (absents la plupart du temps), des grand-pères, des gens qui... 
La multitude de dossiers ouverts fait tourner la tête. Pas assez de mémoire vive sûrement.
Bienvenue sur la planète Terre.

PMTDT   
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire