samedi 18 mars 2017

Cabossé, Benoît Philippon

Alerte Info Drame, en quarante-huit tableaux
Une variation sur le thème de la belle et la bête... Mais contrairement à la version originale, Roy, le type qui a endossé la panoplie de la bête, n'est pas du tout victime d'un sortilège... A moins que... Non impossible... Et forcément, ses possibilités de retour à 'la normale" sont limitées. Tu crois que la parole est libre actuellement? Roy est un gars lent, avec les filles principalement, qui déclare à qui veut bien l'écouter, qu'il a eu une vie pas facile, notamment avec ... les filles et les autres groupes de la société civile. Mais un jour, Roy rencontre Guillemette. Sur la toile d'abord... Puis chez elle. Et ça a donné un truc comme ça (d'après le témoignage du voisin du dessus). Après toute une série d'épreuves, de l'amour, de la violence et de la poésie arrivent par wagons entiers, en provenance de Clermont (Ferrand). Quelqu'un sonne les cloches. Et c'est le moment de partir sur "la route". Un départ en fanfare. Sam Cook à la sono. Bobby dans les cordes. Guillemettes aux pansements. Louisette aux abonné(e)s absent(e)s. Rita, Lili, Solange et Ginette tiennent la corde. Pas sûr Blvd! dans le doute abstiens-toi. C'est confirmé : on est sur la route, avec des souvenirs nauséeux des un(e)s et des autre(e)s plein les poches. On parle de souris et d'hommes, de métamorphoses aussi. Le grand déballage de printemps. Voilà ! Attends que les élections soyent passées. Ce roman est affiché "noir". C'est peut-être un embryon de prière. Un texto mage. Y'a plus qu'à bosser? Qui c'est qui sait? Finalement. Peut-être même un questionnement sur les conditions de vie des poches de sang balancées sur le bas côté des autoroutes de la route. 



  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire